• Perhyn Capel

Covid-19, s'écouter, se comprendre - en toute transparence (PARTIE 2/2)

Il y a quelques jours, nous faisions le point sur l'impact que pouvait avoir le virus Covid-19 sur l'organisation et le maintien de votre mariage.


Nous avons aussi vu que chaque entreprise à en soi, sa propre manière de fonctionner et de gérer cette situation. Pour ma part, j'ai choisi d'écrire cet article pour vous parler de moi, mon entreprise et les mesures que je prends pour prévenir et rassurer mes clients.. Pas de solutions miracles, et aucunes leçons à recevoir, simplement un exposé des faits, de mon propre point de vue :) Nous y voilà, le moment tant redouté du coup de téléphone arrive. Votre date de mariage est touchée, et vous devez choisir d'annuler et de reporter votre joli jour. Après l'amertume de ce moment passé, et la panique dissoute, vous choisissez en accord avec votre lieu de culte et votre mairie, votre nouvelle date ! Gardez en tête que vous n'êtes pas les seuls dans cette situation, et qu'à ce titre, les saisons mariage sont souvent rapidement réservées dans les agendas des mairies et des églises, peut-être que vous même avez attendu 1 à 2 ans pour obtenir une date de célébration ! Et rebelote il faut de nouveau faire un choix. Cette date de substitution, comme on va l'appeler, sera forcément proposée sur une période creuse, à partir de Septembre, et peut-être même jusqu'à décembre 2020.. Ou ajournée à l'an prochain, 2021.. Rappelez vous, plus de 234 000 couples se marient chaque année ! Votre nouvelle date envisagée , la priorité est selon moi de contacter votre lieu de réception, pour voir avec lui sa disponibilité et l'ajuster aux besoins.

Par la suite, contacter l'ensemble de vos prestataires, pour les tenir au courant de la situation. Ils seront très majoritairement compréhensifs, et se caleront, si leurs disponibilités le permettent, sur votre nouvelle date. Nous, professionnels du mariage, le savons déjà, le Covid-19 va nous causer beaucoup de tord, sur nos réservations, notre CA, (et en somme nos factures et charges à payer...!) mais il faut je pense rester à l'écoute, et ne pas perdre le dialogue avec son client. Après tout, nous souffrons de ce report tous les deux..

A ce moment là, deux possibilités se profilent :


Votre prestataire est disponible ou votre prestataire n'est pas disponible ..


Dans le cas où votre prestataire est disponible pour votre date du substitution, aucun soucis, un avenant au contrat sera créé, stipulant le maintien de l’événement à une date ultérieure. Dans le cas où votre prestataire n'est pas disponible à la nouvelle date optionnée, c'est une toute autre histoire... Chaque prestataire choisira son mode de fonctionnement.



Voici le mien :


Vous m'avez choisi pour être votre photographe de mariage et je ne suis pas disponible à la nouvelle date demandée ?

J'en suis navrée, si je suis votre photographe de mariage, c'est que le feeling est passé, et que vous m'avez sélectionnée pour mon travail et ma sensibilité.. Nous allons ensemble trouver la meilleure solution.



Gardons en tête : COMPRÉHENSION - ALTRUISME - DIALOGUE



A ce jour, nous avons signé ensemble un contrat, et réservé la prestation sous forme d'un chèque de réservation : ARRHES.

Pour ma part, j'estime que la situation actuelle nous place dans le cadre du CAS DE FORCE MAJEURE. Et qu'à ce titre, le versement/Arrhes, devrait être restitué si la prestation ne peut plus être assurée. [ Mais je n'ai pas fini ]

Je sais, je sais, je vais m'attirer les foudres de beaucoup d'autres collègues de la profession, mais personnellement, je ne saurai pas vraiment comment penser être droite dans mes baskets si je me permettais de garder toutes les arrhes versées, même si cela veut dire "année blanche" pour mon activité. Je pars du principe que cette année s'annonce compliquée, de tous les points de vue. Au delà du confinement, je passe une bonne partie de mes journées à me demander comment je vais faire si mes mariés sont dans l'obligation de reporter leur mariage à l'an prochain, ou bien à rompre le contrat établi.

L'impact sur mon entreprise sera ......... sans mot, et sur ma vie encore plus.

Car moi aussi, en plus des responsabilités d'être à mon compte (charges soc, tva, et taxes diverses), j'ai un loyer à payer, des factures à payer, et un frigo à remplir) Et mon seul revenu, c'est vous.. J'ai pris la décision de rédiger un avenant au contrat, que j'enverrai à mes futurs mariés, même s'ils ne sont pas encore touchés par la décision du report. Un avenant au contrat qui décrit la situation actuelle, et qui détermine les mesures qui seront prises en cas de report de votre joli jour. Pas de surprise, tout y sera détaillé. Je ne souhaite pas attendre que l'on me contacte, avec l'inquiétude du "comment on va faire ?". Un peu plus haut, je vous ai dit que selon moi, il était immoral de garder l'intégralité des arrhes versées en cas d'annulation. Et cela n'engage que moi. Mais je n'avais pas fini.


Je réalise plusieurs types de prestations, graduelles, contenant plus ou moins de services.

Certaines prestations comprennent :

Des rendez-vous skype/facetime et/ou physique avec mes clients APRES la signature du contrat. Une visite du lieu de réception avec les futurs mariés. Plusieurs rendez-vous avec les wedding-planners des clients. Un teaser d'annonce de fiançailles. Une séance photo de couple en amont. Etc. Et vous vous en doutez, tout cela c'est du temps, et du travail. Et tout travail mérite salaire.

Concrètement, qu'est ce que ça veut dire ?


Parce que je suis aussi touchée que vous par la situation, les rendez-vous physiques ou téléphoniques ne seront pas comptabilisés. Je ne dis pas que cela est GRATUIT à la base, mais qu'à la vue des circonstances, je ne vous facturerai pas ces services là*. *Hors extra demandé en sus de la prestation initiale déjà réalisée. Dans le cas où nous avons réalisé ensemble une séance photos de couple, ou un teaser en amont de votre jour-j. Cette prestation est incluse dans la prestation choisie, mais malheureusement pas gratuite. Il vous sera demandé de régler la partie déjà réalisée de la prestation. Mais rassurez-vous, cela sera toujours en deçà des arrhes versées. Logique ? Il me semble, mais n'hésitez pas à me faire part de vos avis, je reste à l'écoute de chacun ! A situation inédite, solutions inédites. Encore une fois, n'hésitez pas à dialoguer avec votre prestataire, à lui exposer votre situation, les solutions que vous pouvez apporter, mais aussi celles que votre prestataire vous amène.


27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout